Jeux Vidéo : Xbox One - PS4, Le match !

Par manga - 30/11/2013

22 novembre et 29 novembre 2013. Deux dates séparées d'une semaine pour un évènement historique dans l'histoire du jeu vidéo : la sortie officielle de la Xbox One et de la PlayStation 4. La nouvelle génération, tant commentée par les joueurs, est enfin parmi nous. C'est d'autant plus surprenant que le temps est passé à une vitesse folle. Nombreux sont les joueurs à se souvenir de la nuit passée sur internet à regarder la conférence de Sony. C'était au mois de février dernier et seule la manette avait été présentée. Pour ne pas laisser le champ libre à son concurrent direct, Microsoft avait également mis en place une conférence pré-E3. Puis, lors de la Grande Messe du Jeu Vidéo (le fameux E3 justement), les constructeurs ont tout donné pour faire saliver les joueurs. A l'heure où j'écris ces quelques lignes (29 novembre), le constat est implacable : les deux machines s'écoulent comme des petits pains... et sont d'ores et déjà quasi impossibles à débusquer. Il va falloir s'armer de patience. L'occasion de faire le point sur les forces et faiblesses des deux monstres. 3, 2, 1, FIGHT !

Design : C'est bien connu, tous les goûts sont dans la nature. Pourtant, il suffit de jeter un œil aux deux consoles pour entrevoir deux philosophies totalement différentes. Dans l'absolu, la Xbox One ressemble à une sorte de magnétoscope couplé à une box TV. Par rapport au "All-in-One" clamé par Microsoft, le look de la machine est donc cohérent. Assez mastoc, celle-ci permet aussi un refroidissement très efficace des différents composants, tout en proposant un silence impressionnant. La petite diode blanche donne également beaucoup de cachet à ce rectangle très design. Il faut toutefois de la place pour l'installer et on regrette que l'alimentation (imposante elle aussi) soit à l'extérieur. La PlayStation 4, quant à elle, a un vrai look de console. Il s'agit d'un parallélogramme très classe, qui peut se mettre aussi bien à l'horizontale (à condition d'avoir le socle vendu séparément) qu'à la verticale. Positionnée debout, elle est vraiment superbe avec sa diode blanche (elle faiblit petit à petit) qui la traverse d'une à l'autre des extrémités. En revanche, elle chauffe plus que la Xbox One et émet un bruit qui devient plus présent lorsqu'un jeu est inséré. Les deux machines disposent d'un mange-disque classique. Exit les tiroirs des Xbox 360.

Jeux : Côté jeux, la Xbox One a clairement une longueur d'avance sur la PlayStation 4. Si les titres multi-support (NBA 2K14, FIFA 14, Battlefield 4, Call of Duty Ghosts, Assassin's Creed IV, Need for Speed Rivals, etc.) sont présents sur les deux machines, la protégée de Microsoft propose des exclusivités très intéressantes, bien que parfois décriées. L'une des forces de la Xbox One est sans conteste le génial Forza Motorsport 5, véritable bijou pour les amateurs de course automobile. Ryse : Son of Rome, quant à lui, est plus discutable au niveau du gameplay mais propose une ambiance "Gladiator" et des graphismes absolument démentiels. Le rectangle noir permet aussi de s'adonner à des titres comme Crimson Dragon (suite spirituelle de Panzer Dragoon, mais assez mitigée), Killer Instinct, Zoo Tycoon, Fighter Within ou encore Dead Rising 3, un jeu de zombie déjanté mais aussi réservé à un public majeur. Il y a donc pas mal d'exclus (plus ou moins réussies) sur Xbox One là où la PlayStation 4 doit se contenter de l'excellent Killzone Shadow Fall (incontestablement la baffe graphique de la console de Sony) et du léger mais difficile Knack. Il y aussi certains titres sympas (gratuits si on est abonné PS+, le service désormais obligatoire pour jouer en ligne sur PS4) comme Contrast ou Resogun. Mais encore une fois, les titres multi-supports sont de toute façon disponibles sur les deux consoles et il y a du très lourd, soyez-en assurés !

Interface et services : Si Sony rattrape petit à petit son retard et permet de diffuser en direct et partager ses vidéos de jeux, il faut reconnaître que Microsoft a une sacrée longueur d'avance en la matière. Là où la PlayStation 4 ne propose qu'un service propriétaire de vidéos et de musiques en ligne, la Xbox One va beaucoup plus loin. Via cette dernière, on peut accéder (à condition d'être abonnés bien sûr) à des services comme Orange, Canal +/Canal Sat, Skype, Skydrive, etc. Sur ce point, la One est intraitable et elle propose également un service pour écouter la musique et regarder des films. Dans un sens, rien d'anormal quand on sait que la Xbox One est un média center par excellence (le fameux All-in-One). Caméra : Déjà, la taille des deux supports n'a strictement rien à voir. En rigolant, ma femme comparait la PlayStation Camera (c'est son nom) à un œuf Kinder classique et le Kinect à un œuf Kinder spécial Pâques. Et elle n'a pas tort, la PlayStation Camera est toute petite (mais son fil sur le côté n'est vraiment, mais alors vraiment pas pratique !) tandis que le Kinect nouvelle génération est un vrai bloc bourré de capteurs. Plus imposant mais aussi beaucoup plus résistant au premier coup d'œil. Le PlayStation Camera permet de s'adonner au petit programme The Playroom de la PlayStation 4. Il s'agit d'un petit logiciel de réalité augmentée très bien fichu (et sur lequel ma fille de 2 ans s'est éclaté). La PlayStation 4 peut également être pilotée à la voix via la caméra (mais c'est beaucoup plus limité). Pour la Xbox One, c'est différent dans la mesure où Kinect fait partie de l'écosystème de la console. L'un ne va pas sans l'autre (même si la caméra peut être désactivée et débranchée). Le Kinect nouvelle génération est tout simplement redoutable. Il reconnaît les visages, les voix, permet de se déplacer dans les menus avec une aisance rare (il faut toutefois admettre qu'il y a quelques accrocs dès que du bruit extérieur se fait entendre) et fonctionne à merveille avec des logiciels comme Skype (si vous vous déplacez dans la pièce, il va vous suivre). Sur un jeu comme Just Dance 2014, c'est l'éclate. Bref, Kinect va beaucoup plus loin... mais c'est aussi pour cela que la Xbox One est plus chère.

VERDICT : Il est simple et sans appel : les deux consoles valent vraiment le coup, mais peut être pas dans l'immédiat, sauf si vous êtes assoiffés de nouveauté. Elles sont très efficaces, chacune avec leurs forces et faiblesses et nul doute que l'année 2014 devrait nous en faire voir de toutes les couleurs. Pour l'heure, le constat est implacable : elles sont très difficiles à trouver, mais il semblerait que Microsoft puisse faire du réassort rapidement (et en quantité), à l'inverse de Sony.

L'avis de la communauté

Sois le premier à écrire un commentaire.


09/12/2013 15:28:29 Manga (Membre)

Manga

Rassure-toi, ces machines défaillantes sont des cas isolés. Il y a également certaines Xbox One qui ont des soucis. C'est le risque du "day one" mais la majorité des consoles fonctionnent sans problème ;)

04/12/2013 10:30:23 Iruzen (Membre)

Iruzen

:( Pas de chance. J'hésite à m'en acheter une mais la....

03/12/2013 21:22:58 Manga (Membre)

Manga

Je n'ai que retarder l'échéance. Ma PlayStation 4 est partie pour le S.A.V donc les tests de Killzone et Knack arriveront plus tard, comme je le craignais.

02/12/2013 03:01:29 Manga (Membre)

Manga

Je vais poster une technique pour (peut être) redonner vie à votre PlayStation 4. La mienne était dans un carton, prête à partir au S.A.V et là elle refonctionne parfaitement.

01/12/2013 23:06:43 Manga (Membre)

Manga

Pas de chance, ma PS4 m'a lâché hier soir. Les tests de Killzone et Knack arriveront donc plus tard.

Partage ton avis

Icône twitter icône facebook Icône google plus Icône youtube